27 janvier à Paris : contre les discriminations dont sont victimes les LGBT-phobies

mardi 22 janvier 2013
par  Catherine Le Gall
popularité : 22%

Au-delà de la question du mariage en tant que telle, la manif du 27 revêt un caractère particulier après celle des "anti" qui ne cessent de déverser à l’égard des LGBT des propos réactionnaires et infâmants dans les médias.

Il reste quelques places, au sein des 4 cars qui monteront dimanche depuis Le Mans.

Attention le départ est avancé d’une heure : 9 heures place Raymond Adelet - site du Marché de la cité des Pins

- si vous souhaitez vous inscrire Contactez la FSU 72 par courriel
- si vous souhaitez participer financièrement à ce voyage qui coût cher vous pouvez adresser vos dons à la FSU 2 rue Paul Ligneul 72 000 Le Mans
(ordre : souscription manif 27 - FSU 72).


Ci-dessous le texte de la déclaration que la FSU72 a faite lors du rassemblement du 19 janvier au Mans.

Pourquoi revendiquer le mariage pour toutes et tous ? Le mariage n’est-il pas une institution traditionnelle contestable, et dépassée ? Ne faut-il pas plutôt améliorer le PACS, puis mener un débat de société plus large ? Ces questions nous nous les sommes posés au sein de la FSU.
Mais l’accès de toutes et tous au mariage relève du combat pour l’égalité des droits. Conquérir le droit de se marier, c’est aussi gagner la liberté de ne pas se marier. Et surtout, si l’Etat lui-même continuait à discriminer, en refusant des droits à une partie des citoyennes et citoyens, cela contribuerait à alimenter l’homophobie.

Ouvrir le mariage, et l’adoption aux couples de même sexe mariés, est un pas vers la levée des discriminations dont sont aujourd’hui victimes les LGBT (lesbiennes, gays, bis et trans). Le projet de loi actuel est un progrès, mais nous ne saurions nous en satisfaire.

En effet la FSU réclame l’application de l’ensemble des mesures sur lesquelles François Hollande s’était engagé durant sa campagne. Cette loi ne doit pas être circonscrite à une loi sur le mariage : elle doit permettre aux LGBT d’être considéré-es comme des citoyennes et citoyens à part entière, à titre individuel, en couple marié ou non, au sein de leur famille et dans la société entière. Nous demandons également que tous les enfants soient protégés et tous les parents reconnus quel que soit le schéma familial.

Nous regrettons ce que nous ne pouvons qu’interpréter comme un recul du gouvernement sur la question de la Procréation Médicalement Assistée. Les couples de lesbiennes vont donc continuer, lorsqu’elles le peuvent, à aller à l’étranger, dans les pays où la PMA leur est légalement accessible et ce jusqu’à quand ? Nous n’avons aucune garantie que dans 6 mois, elle sera adoptée dans le cadre du projet de loi sur la famille. L’adoption et la PMA peuvent légitimement susciter un débat, sur la question de la filiation, du besoin que peut ressentir un enfant de connaître ses parents biologiques. Pour autant, nous ne saurions circonscrire ce travail de réflexion à l’homoparentalité. Ce sont des questions qui ne sont pas négligeagles mais qui existent aujourd’hui pour les enfants de couples hétérosexuels ayant recours à l’adoption ou à la PMA. Le principe d’égalité suppose donc l’extension des droits à l’ensemble des couples.

La FSU revendique également une nouvelle loi permettant le respect des droits fondamentaux des personnes Trans, avec un changement d’état civil facilité.

Il est en effet indispensable de promouvoir l’egalité et ainsi de mettre fin aux discriminations institutionnelles dont sont victimes les LGBT et qui cautionnent aujourd’hui tous les propos et comportements lesbophobes, homophobes, biphobes et transphobes. Nous n’oublions pas que cette discrimination quotidienne est facteur de mal-être, notamment chez les jeunes pour lesquels on enregistre des taux records de tentatives de suicide. Chaque semaine, depuis que le débat est sur la place publique, des propos infamants sont tenus dans les rangs des opposant-es à ce projet de loi. Les mêmes qui s’opposaient hier au droit à l’IVG, au droit à la contraception, à la reconnaissance du divorce ou au Pacs.

- C’est pourquoi nous sommes rassemblés aujourd’hui,
- C’est pourquoi nous appelons tous les citoyennes et citoyens attaché-es aux valeurs d’égalité de progrès social à se joindre à la manifestation de dimanche prochain à Paris.
- Ce combat c’est celui de toutes les personnes qui luttent contre les discriminations sous leurs différentes formes,
- C’est le combat de celles et ceux qui luttent contre les discours de haine et contre toutes les formes d’obscurantisme.


Contact

FSU de la Sarthe

29 Place d’Alger
72000 LE MANS


Tél : 02 43 43 86 21
Fax : 02 43 23 33 73
Mél : fsu72@fsu.fr

Agenda

 

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois