31 mars : ouvrir le débat démocratique sur la dette

dimanche 18 mars 2012
par  Catherine Le Gall
popularité : 10%

Pour dire non à l’austérité,
pour une Europe au service des peuples et non de la finance
Le collectif sarthois pour un audit citoyen de la dette publique appelle à se rassembler le 31 mars

Services publics, santé, éducation, financement des collectivités locales, allocations sociales, retraites, hausse de la TVA, réforme du droit du travail… l’austérité généralisée écrase les peuples en Europe et en France sous le prétexte de « rassurer les marchés »… On nous somme de payer une dette qui n’est pas la nôtre. Ensemble, disons non à l’austérité !

Le 1er mars 2012, 25 chefs d’État et de gouvernements ont signé un nouveau traité, qui devrait entrer en vigueur au début de l’année 2013.
Ce Pacte budgétaire a été conçu dans l’urgence, sans aucun débat public et démocratique. Il ne prévoit rien pour réduire le pouvoir de la finance ou approfondir les solidarités entre peuples européens. Au contraire il corsète durablement les politiques économiques en Europe. Il a pour vocation d’obliger les États signataires à appliquer des politiques budgétaires de réductions brutales des dépenses sociales (école, santé..) et des investissements porteurs d’emplois. Sous couvert de lutter contre les « déficits structurels », partout où elles ont été imposées, ces politiques ont durablement atteint les populations, les budgets et l’économie des pays concernés, la Grèce en étant un exemple frappant.

Ce nouveau traité condamne l’Europe à sacrifier fondamentalement les investissements publics, l’emploi et la transition écologique. Il aura des conséquences désastreuses pour les droits sociaux et la protection sociale déjà fortement remis en cause.

Ce traité peut et doit devenir le point de focalisation d’une résistance sociale massive et convergente !

Si son adoption a été chaudement applaudie par le monde des affaires, et notamment la fédération patronale européenne Business Europe, elle a été clairement dénoncée par les forces syndicales dans toute l’Europe. La journée de manifestation du 29 février dernier en témoigne, avec pour la première fois, l’appel de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) contre un nouveau traité européen.
Ce traité ne peut être ratifié sous la pression des marchés. Exclure les citoyen(ne)s de ce choix serait un recul décisif de la démocratie en France et en Europe : nous exigeons un vrai débat sur la dette publique, les alternatives à l’austérité, sur une nouvelle construction européenne.

C’est pourquoi le CAC72, collectif sarthois pour un audit citoyen de la dette publique appelle tous les citoyens à se mobiliser dans leurs quartiers, leurs villages, leurs lieux de travail, pour construire ensemble ce débat.

Le 31 mars nous appelons à un rassemblement place de la République pour débattre et échanger autour de la question de la dette publique.. ouvrir le débat démocratique, engager un audit citoyen 

Samedi 31 mars – de 14H à 17H place de la République au Mans, pour débattre et échanger...


Tous ensemble pour dire non à l’austérité généralisée,
au démantèlement des services publics, à la casse des droits sociaux .
Pour un vrai débat sur les alternatives, sur une nouvelle construction européenne.


Documents joints

Communiqué de presse
tract d'appel

Contact

FSU de la Sarthe

29 Place d’Alger
72000 LE MANS


Tél : 02 43 43 86 21
Fax : 02 43 23 33 73
Mél : fsu72@fsu.fr

Agenda

 

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois