CDEN du 12 juillet

jeudi 13 juillet 2017
par  Dominique Chaperon
popularité : 13%

La FSU a lu une déclaration préalable (cliquer ici).

Carte scolaire 1er degré
Le DASEN a précisé que les effectifs des écoles étant en évolution constante, il avait arrêté les effectifs au 15 juin pour prendre les mesures d’ajustement. C’est sur cette base que les mesures ont été prises le 27 juin.
Il a été d’entrée de jeu été interpelé par le représentant des maires qui lui a signifié que ces derniers n’ont pas apprécié l’envoi du courrier les informant, après le CDEN de février, que leur école serait mis en comptage fermeture, alors que la situation de leurs écoles n’avaient pas été présentées. Le DASEN s’est défendu en évoquant une maladresse : son intention était d’alerter les maires des écoles les plus à même de risquer une fermeture en juin. Il a donc ensuite (notamment suite à la dénonciation de la procédure par la FSU) écrit à tous les maires pour les informer du fait que toute école était susceptible d’une mesure en juin.

Il a ensuite fait état de la baisse démographique importante en Sarthe (-769) qui semble devoir se poursuivre dans les 3/4 années à venir. Cette baisse concerne principalement les zones rurales. Il a annoncé également que l’ensemble de ses moyens étant utilisés, et comme il ne souhaite pas ponctionner la brigade de remplacement (déjà impactée pour pourvoir les CP à 12) , chaque ouverture en septembre devra être compensée par une fermeture "sèche", c’est-à-dire avec retrait de l’enseignant !!! Il s’agit là d’un nouveau recul, puisque dans ce département, seules les écoles placées en surveillance fermeture, c’est-à-dire où le risque de fermeture avait été annoncé en amont pouvait se voir retire l’enseignant-e une fois la rentrée faite. Rappelons qu’il fut un temps où seules les ouvertures étaient prononcées en septembre !!! Il faudrait donc envisager (le CTSD aura lieu le mardi 6) que des écoles se voit retirer une classe une fois la rentrée faite. Dans ces conditions, la rentrée risque de ne pas être sereine dans certaines écoles !!! Nous invitons les écoles concernées à se mettre en relation avec les représentant-es de la FSU dès les jours qui précèderont la rentrée.

La FSU a dénoncé cette gestion comptable qui ne prend pas en compte les besoins des élèves de ce département, dont nous avons rappelé que le taux de pauvreté de ses habitant-es était le plus élevé de l’académie.

Un échange a eu lieu sur plusieurs situations d’écoles :
- Roëzé maternelle où le nombre d’élèves atteint le seuil d’ouverture (chiffre contesté par l’administration). La FSU est intervenue pour évoquer la question de la prise en compte des - 3 ans. Dans cette école, 6 TPS seront scolarisés sans être comptabilisés. Sans ouverture, les conditions d’accueil seront mauvaises pour les élèves (plus de 33 par classe), et particulièrement les petits. Si ces élèves n’étaient pas scolarisés, le risque est grand qu’ils partent vers le privé. La FSU demande que tous les élèves soient comptés, quel que soit leur âge.

- Lazare de Baïf : l’école scolarise là aussi depuis toujours des TPS, mais ils ne sont pas pris en compte cette année car de manière conjoncturelle, aucun n’a été accueilli en 2016-2017. (travaux). Pour autant, ils seront présents l’an prochain. Mais la fermeture sera maintenue.
L’argument présenté par l’ IEN adjoint selon lequel un projet de structure non-scolaire (crèche ?) était envisagé par la Mairie ne répond pas au problème : la scolarisation en maternelle n’est pas de même nature, et relève bien de l’ EN, et non de la municipalité.

Pour conclure le DASEN a précisé que les seuils ne sont pas définis en fonction des besoins, mais des moyens. Au moins les choses sont claires !!!

REP+ :
La mise en place des CP à 12 a eu pour conséquence la nécessité de créer 18 postes.
Elle a conduit à la suppression de 8 postes de PMC + 2 restés vacants réquisitionnés, et à la diminution du nombre de remplaçants (-8).
Elle a conduit aussi à l’augmentation de la décharge de direction (+ 1,25 ETP)

La ville du Mans a précisé que les locaux seraient prêts pour la rentrée. Pour autant, l’extension annoncée aux CE1 l’an prochain (REP et REP+) posera inévitablement des problèmes. Faudra-t-il pousser les murs, mettre des classes SCAN dans les cours de récréation ? On peut craindre que la désorganisation qui caractérise cette fin d’année se prolonge...

Vote du CDEN sur les mesures de carte scolaire :
5 contre (FSU et FO) / 17 abstentions / 0 pour

Rythmes scolaire
56 communes (21 %) et 67 écoles (16,50 % ont opté pour le retour à 4 jours à la rentrée 2017. Le DASEN a validé toutes les demandes lorsqu’il y avait accord entre les partenaires (Accord du conseil d’école et délibération effective de la collectivité)
A chaque fois, la DSDEN s’est rapprochée du conseil départemental pour vérifier que la modification était compatible avec l’organisation du transport scolaire.
Le DASEN a précisé que la Sarthe et la Vendée étaient les deux départements où le nombre de demandes était le plus important. La concurrence entre les écoles publiques et les écoles privées peuvent être un élément d’analyse (c’est probable en Vendée, mais peut-être aussi en Sarthe, où une augmentation relative des effectifs du privé a déjà été constatée).

Questions diverses :
- Scolarisation des mineurs isolés : La FSU a demandé pourquoi des jeunes mineurs isolés étaient restés sans réponse à leur demande de scolarisation et d’orientation. Le représentant du conseil départemental a répondu que le courrier était en cours d’instruction et qu’une réponse serait donnée.
Le DASEN a quant à lui expliqué que beaucoup de choses sont faites (dispositif UPE2A, PIA ... ) Pour autant la FSU a rappelé que plusieurs mineurs isolés sont restés depuis le janvier sans aucune proposition de prise en charge scolaire, et que cette absence de réponse n’était pas admissible.

- Inscription des élèves de l’ ULIS à Bonnétable : aucune réponse à l’interpellation par le SNUipp-FSU quant à la formulation "affectation en temps partagé" évoquée par le DASEN sur ce sujet.


Contact

FSU de la Sarthe

29 Place d’Alger
72000 LE MANS


Tél : 02 43 43 86 21
Fax : 02 43 23 33 73
Mél : fsu72@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois