Formation des maîtres : participez à la votation sur la mise en place ou non de la formation

mercredi 28 avril 2010
par  Bernard Lebrun
popularité : 15%

Les universités doivent-ils ouvrir cette formation ? A cette question, il ne s’est trouvé que Béatrice Pavy (députée UMP) pour répondre favorablement . Et vous ? Soutenez en participant à cette votation la lutte pour la défense d’une véritable formation des enseignants.

Tract et bulletin de vote à imprimer

ici


http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Formation des enseignants

Tous concernés… alors TOUS en résistance

 

Un passage en force au détriment de tous

Dès septembre 2010, la réforme dite de « mastérisation » supprimera toute formation professionnelle initiale pour les enseignants. Elle se fera au détriment des élèves, des enseignants stagiaires, des enseignants titulaires et des écoles. Elle aura des conséquences désastreuses sur les conditions d'exercice et d'affectation de l'ensemble des personnels.

Parents, enseignants, formateurs, universitaires,étudiants, stagiaires… (et même le syndicat des Inspecteurs d’Académie), tous les avis sont unanimes, TOUS, nous refusons la casse de la formation professionnelle des enseignants et exigeons l’abandon de cette contre réforme.

 L’année 2010/2011 s’annonce catastrophique

A la rentrée, les stagiaires écoles, collèges lycées seront utilisés comme moyens d’enseignement quasiment à temps plein. Pendant les périodes de formation, le remplacement pourrait être réalisé par des étudiants en master, ainsi chaque classe verrait défiler plusieurs intervenants, 3 ou 4  sur l’année. Pour assurer « le compagnonnage », les IA et les recteurs font faire appel à des tuteurs ou maîtres d’accueil temporaire.

La résistance s’organise

Dans tous les départements, des résistances s’organisent (pétitions, motions..). Plusieurs IUFM et  universités se sont engagés à ne pas mettre en place les nouveaux cursus de formation et pour certaines disciplines, à ne pas organiser les concours de recrutement. La Coordination Nationale Formation Des Enseignants (CNFDE) réunie le 10 avril en présence de la FCPE et des principaux syndicats appelle à refuser de mettre en place la réforme.

En Sarthe, 2 propositions

· Votation avant le 5 mai

A l’université du Maine, pour bloquer la réforme, le conseil d’administration s’était prononcé en décembre pour la non remontée des maquettes. Mais, pour ne pas tenir une action coupée des personnels et de la réalité nationale, les universitaires ont décidé d’organiser une votation de tous les personnels, formateurs et étudiants stagiaires.

Nous appelons à élargir cette consultation à tout le département, à organiser cette votation dans tous les établissements (écoles, collèges, lycées) et à faire remonter les résultats pour le 5 mai à l’IUFM.

Le bulletin de vote encartée dans ce bulletin donne toutes explications. La FSU vous appelle à participer massivement et à répondre  NON à la question posée par l’Université

· Motion écoles / établissements à destination du Recteur et de l’ IA

Soyons les grains de sable qui empêchent la réforme ministérielle de tourner rond ! Il ne s’agit pas de s’opposer à nos futurs collègues stagiaires, il s’agit de leur préserver une véritable formation. Nous publierons régulièrement sur le site de la FSU et dans les prochains bulletins la liste des établissements et des collègues qui s’engagent !

« Nous, enseignants de l’école / établissement …………………………….. souhaitons une véritable formation professionnelle et refusons d’assurer les fonctions de MAITRES D’ACCUEIL TEMPORAIRE (MAT) ou TUTEURS / PROFESSEUR référent »

 


 Ce n’est pas nous qui le disons...

Quand un ancien ministre (de droite) juge la politique de ses successeurs

La réforme de la formation des enseignants, dite "masterisation", "est calamiteuse" et l'actuel ministre "Luc Chatel le sait",

« Supprimer les stagiaires est une idée de gestionnaire au petit pied. Cela fait gagner 15.000 postes, mais sur une seule année, ce qui ne règle rien au fond. C'est le type même d'une mesure cynique"

"Avec les actuelles suppressions de postes, on économise 500 millions d'euros par an. Cela plombe le ministre, empêche les réformes audacieuses et les économies sont annulées dans la seconde par d'autres décisions, comme la suppression de la pub à la télévision publique ou la TVA pour les restaurateurs, qui font perdre environ huit à dix fois plus que ce qu'on a économisé à l'éducation! ça vaut la peine ?",

"Le fait est que ça ne rapporte pas grand-chose par rapport aux problèmes que ça pose",

...c’est Luc Ferry dans «  le Monde » du 13 avril

 


Documents joints

PDF - 255.2 ko
PDF - 255.2 ko

Contact

FSU de la Sarthe

29 Place d’Alger
72000 LE MANS


Tél : 02 43 43 86 21
Fax : 02 43 23 33 73
Mél : fsu72@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois