Soutien à Théo : Rassemblement Samedi 8 février Place de la Préfecture

vendredi 17 février 2017
par  Dominique Chaperon
popularité : 41%

Samedi 18 février à 14h30

devant la Préfecture de la Sarthe

La LDH, FSU, CGT, SOS Racisme, CRAN, qui relaient l’appel national de leurs associations ou organisations, vous invitent à ce rassemblement citoyen.

Avec Théo et les autres victimes,

Les faits qui se sont produits à Aulnay-sous-Bois sont graves.

Le déni par les autorités policières, les déclarations racistes qui en ont suivi sont inacceptables. Inacceptables pour les premiers visés, qui supportent quotidiennement des contrôles dont chacun sait qu’ils n’ont qu’un très lointain rapport avec la réalité de la délinquance.

Inacceptables pour toutes celles et ceux qui souhaitent bénéficier d’une police respectueuse des personnes et de leurs droits, garantes des libertés et de la sécurité publique.
Inacceptables, enfin, pour la police elle-même dont l’honneur est entaché par ces comportements.

Lorsque des agents ayant autorité outrepassent leurs droits et violent ceux des autres ils menacent le pacte républicain qu’ils sont chargés de défendre.

Les faits qui se sont déroulés à Aulnay sont d’une exceptionnelle gravité. Mais ils sont loin d’être isolés. Il est temps d’y porter un coup d’arrêt, temps de réaliser qu’au-delà des faits incriminés, c’est l’ordre public lui-même qui est mis en cause, et avec lui, la sécurité de toutes et tous.

Nous rappelons avec force que la loi puise sa force dans le fait qu’elle vaut pour tous et que la République n’a d’avenir que dans le respect de sa devise.

C’est pourquoi nous appelons toutes celles et ceux qui ont à cœur les valeurs d’humanité, toutes celles et ceux qui veulent opposer l’égalité et la fraternité au racisme et au mépris social, toutes celles et ceux qui jugent urgent de rétablir la confiance entre les citoyens et les forces de l’ordre, à participer au rassemblement

Samedi 18 février à 14h30 devant la Préfecture de la Sarthe
en soutien à Théo, contre des dérives policières auxquelles il faut porter un coup d’arrêt.

Nous appelons le gouvernement à prendre la mesure de la gravité des événements et à prendre en compte les propositions portées par la société civile en matière de lutte contre le racisme et de sécurité publique

Communiqué FSU du 17 février
Justice pour Adama, Théo et les autres victimes

Alors que la mort d’Adama Traoré et le viol commis à l’encontre de Théo Luhaka illustrent tristement l’existence de violences policières, les députés viennent d’approuver le projet de loi « Sécurité Publique », qui assouplit les règles de légitime défense pour les policiers et durcit les peines pour outrage aux forces de l’ordre.

Dans ce contexte inquiétant, une partie de la population se mobilise et attend, à l’inverse de ce projet, des réponses adaptées des pouvoirs publics pour que ce genre de brutalités intolérables ne se reproduisent pas.

C’est d’autant plus urgent que cette situation alimente les tensions dans les quartiers populaires. Elle tend à stigmatiser aussi une partie de la jeunesse.

Pour empêcher les dérapages violents, des mesures doivent être mises en place. La FSU demande au gouvernement l’ouverture de discussions sur ce sujet.

Elle affirme que le nécessaire besoin de sécurité ne saurait s’opposer ni aux libertés, ni au respect de la dignité humaine et des droits fondamentaux.

La police doit assurer ses missions de service public au service du vivre ensemble et de tou-te-s les citoyen-nes.

Les sanctions prévues pour les manquements constatés doivent être appliquées. Le contrôle de la justice sur les actions policières doit être assuré afin de garantir les libertés individuelles. Il est nécessaire aussi d’élargir à tou-tes les citoyen-nes la saisine du Défenseur des Droits.

Dans le même temps, il faut donner à la police les moyens de remplir ses missions de service public et rétablir la police de proximité.

C’est pourquoi la FSU appelle à participer au rassemblement le samedi 18 février à 15h, place de la République, initié avec la LDH, le Cran, le Mrap, Sos Racisme et la CGT, ainsi qu’à la Marche pour la Justice et la Dignité au départ de la place de la Nation le samedi 19 mars.


Contact

FSU de la Sarthe

29 Place d’Alger
72000 LE MANS


Tél : 02 43 43 86 21
Fax : 02 43 23 33 73
Mél : fsu72@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois