revue de presse : 10 et 11 décembre

vendredi 12 décembre 2008
par  FSU72
popularité : 14%

Une page entière dans les 2 quotidiens locaux, de nombreux articles dans les rubriques locales. La lecture de la presse montre l’effervescence qui règne dans les établissements scolaires.

Ci dessous les articles de Ouest france, en pièce jointe, à la fin ceux du Maine Libre

université

Régime amaigrissant en vue pour l'Université

Enseignants et étudiants ont appris hier les menaces que font peser sur l'université les nouvelles modalités de dotations par le ministère.

La contestation des réformes dans l'Éducation se poursuit. 500 personnes se sont réunies hier.

Place de la République, au milieu de la petite file d'attente devant le chalet du Père Noël, Perrine, 6 ans, avoue ne « pas aimer les manifestations parce que ça fait du bruit. » Gentiment, sa maman lui explique que « cette manifestation est bien parce que ce que fait Monsieur Darcos, ce n'est pas bien ».

Dans le cortège qui vient d'arriver, Louis, 7 ans, élève à l'école primaire d'Yvré-l'Evêque a retenu la leçon de maman : « Supprimer les Rased, ce n'est pas bien, parce que ça fait moins de maîtres pour mes copains qui ont besoin d'aide. »

Étrange mélange, hier soir, sur la place de la République baignée par les illuminations du marché de Noël. Un peu avant 18 h, les étudiants et les enseignants de l'IUT en grève, sont arrivés les premiers. Juste après a surgi le cortège de professeurs et des parents d'élèves, qui s'était formé un peu plus tôt, devant l'inspection d'académie.

Chacun expose les raisons de « sa » colère. Suppression d'un tiers des postes dans les Rased (les profs spécialisés dans la prise en charge des élèves de primaire en difficulté), réduction des horaires et modules facultatifs dans les lycées, inquiétudes sur le budget des IUT et de l'université en général... Résumé en une chansonnette au refrain lapidaire, cela donne : « Darcozy ! Y'en a marre de ces Guignols qui ouvrent des prisons et s'en prennent à l'école ! »

Clairement, les enseignants ont constitué le gros des manifestants. Mais, en ce mercredi soir frisquet, la présence d'importantes délégations de parents montre que les réformes en cours inquiètent au-delà du monde enseignant.


Mardi, manif aux flambeaux ! Ils remettent ça dès mardi, à l'occasion du comité départemental de l'Éducation. Présidé par le préfet, il réunit inspecteur d'académie, représentants des profs, des parents et aussi des élus locaux. Syndicats enseignants, FCPE et coordination lycéenne appellent à une manifestation aux flambeaux et aux lanternes, place de la préfecture, pour « éclairer » l'opinion publique.


Ca bouge dans les lycées. Environ 200 lycéens ont manifesté, hier, dans le centre du Mans, provoquant ponctuellement quelques bouchons et quelques perturbations sur la ligne de tramway. Une partie des lycéens venait du lycée agricole de Rouillon, les autres du Mans, notamment des lycées Bellevue et Yourcenar.


Réunion tendue à l'inspection d'académie. Selon les syndicats enseignants, la réunion avec l'inspecteur d'académie consacrée au Rased, hier en fin de journée, s'est déroulée dans un climat « très tendu ». Jean-Claude Rouanet y aurait confirmé la « réaffectation », dans des classes, de 20 des 119 enseignants du réseau spécialisé dans l'aide aux élèves en difficulté (Rased) qui interviennent à la demande dans les écoles.

Ouest-France

IUT 11 décembre

Les étudiants de l'IUT du Mans défilent encore

Le cortège d'étudiants de l'IUT qui ont manifesté, hier en centre-ville du Mans, a rassemblé environ 150 personnes.
Ouest-France

rouillon 11 décembre

Le proviseur ferme le lycée agricole de Rouillon

Le barrage a été démantelé dans l'après-midi. Mais le lycée de Rouillon reste fermé jusqu'à lundi. Au moins...

Documents joints

journée de grogne "Maine Libre"
aide personnalisée Maine Libre
Le Grand Lucé
université